Comment assaisonner mon saumon MOWI ?

S’il est un produit noble par excellence, qui se suffit à lui-même, le saumon peut aussi être assaisonné. Voilà quelques conseils en la matière. 

Saumon, l’assaisonner avec raison 

 Tout comme le saumon se prête à une intense créativité culinaire dans le choix des modes de cuisson, il se marie aussi avec de nombreux assaisonnements. Mais le saumon reste un produit fin qui mérite qu’on le traite à tous les égards. Pour l’assaisonner convenablement, donc, gardez à l’esprit ce principe fondamental : de la mesure, bien sûr. Votre poisson se suffit souvent à lui-même, il suffit de peu d’ingrédients pour le laisser exprimer la richesse de ses arômes.  

 Faut-il assaisonner le saumon fumé ?

 Les puristes vous répondront que pour préserver l’arôme incomparable d’un saumon fumé de qualité, l’assaisonnement sera à éviter. Comme le foie gras, ou d’autres mets délicats, le saumon fumé se consomme volontiers nature, à peine déposé sur un toast légèrement grillé.  

 Cependant, si d’aventure vous rêvez de vous laisser tenter par des recettes un peu plus sophistiquées, jouez les associations de saveurs sûres :  

  • L’aneth sera toujours la complice parfaite d’un saumon fumé incorporé dans un fromage frais léger par exemple. La ciboulette peut jouer les remplaçantes si l’aneth vient à manquer. 
  • Le poivre, en grain ou les baies roses, et leur saveur relevée, dosés avec mesure, sauront accompagner sans l’écraser la délicatesse du saumon fumé MOWI. 

On vous conseille d’essayez notre délicieuse recette de Croque saumon

Votre saumon fumé vient-il agrémenter une salade ou un poke bowl ? Là encore, ayez la vinaigrette légère : un filet d’huile d’olive, une cuillère d’huile de sésame, un trait de jus de citron, un peu de poivre et le tour est joué. Faut-il saler la vinaigrette ? Nous pensons que non : le saumon fumé, lui-même déjà salé, apportera amplement ce qu’il faut dans l’assiette.

Essayez notre recette de Bowl au saumon

Quelles herbes aromatiques pour parfumer le saumon ?

Les portions sont belles, vos pavés sont prêts à cuire dans le four, ou pourquoi pas au barbecue. Pour un assaisonnement en quelques minutes, misez sur les herbes aromatiques, fraîches, de préférence :

  • Aneth et ciboulette fonctionnent aussi avec le pavé, à condition de les déposer sur le saumon déjà cuit, juste avant le service.
  • L’étonnant basilic, fraîchement cueilli offre un contraste saisissant pour les pupilles comme les papilles.
  • Enfin, pour un saumon passé au grill, quelques herbes de Provence, thym, romarin, estragon, encore une fois en juste dose, sont appréciées sur vos pavés.

Les herbes aromatiques fonctionnent pour le saumon cuit, pour le saumon fumé, pour un tartare de saumon finement accompagné. Si elles viennent du jardin, vous aurez tout gagné.

Tartare et marinade : à quelle sauce croquer le saumon préparé cru ?

Une exception à notre règle. S’il est une préparation reine pour le saumon, qui mérite bien qu’on s’attarde un instant sur l’assaisonnement, ce sera celle-là : lorsque le saumon est consommé cru, en tartare, par exemple, ou en sashimi, ou lorsqu’il est juste saisi, comme pour les tataki.

En marinade, jouez avec :

  • Les huiles, sésame, olive…
  • Les saveurs sucrées-salées, miel, sirop d’érable, sauce teriyaki, sauce soja
  • Les épices, comme le gingembre, le curcuma…

Et pour le tartare ?

Ciboulette, poivre et aneth sont toujours de la partie, mais vous pouvez varier les plaisirs, et tenter d’épicer votre préparation avec du gingembre ou du piment d’espelette. Un zest de citron vert pour le pep’s et voilà une recette qui ne manque ni de saveur, ni d’originalité.

Découvrez le tataki de saumon Mowi, au citron vert et gingembre frais. 

Jus de citron, huile d’olive : permis ou hérésie ?

De nombreuses recettes de saumon recommandent de l’assaisonner d’un filet d’huile d’olive et de jus de citron. En marinade, on dira oui, avec modération. Pour varier les plaisirs, l’huile de sésame apporte une belle légèreté à une vinaigrette bien adaptée pour le saumon servi en salade.

Mais pour la cuisson d’un pavé de saumon, au four ou à la poêle, évitez tant que possible l’ajout de matière grasse : le produit, encore une fois, se suffit à lui-même.

Quant au citron : Trop agressif pour la saveur subtile d’un saumon fumé de qualité, le citron et son acidité dénaturent la dégustation. On s’autorisera un trait de citron dans les vinaigrettes et marinades, où il vient justement équilibrer les matières grasses.

Et que penser d’un saumon épicé ?

L’association saumon et épices mérite qu’on s’y attarde. Des pavés de saumon épicés, cuits au four, en papillote, jusqu’au curry de saumon aux saveurs exotiques, il existe autant de recettes que d’envies. Gingembre, curry, safran, … La liste est longue, et toutes viennent relever votre plat aussi efficacement qu’une sauce à la crème, mais en bien plus léger. Le secret, c’est de savoir bien les marier. On vous dit tout sur le saumon et les épices sur notre page dédiée aux recettes de saumon épicé, à découvrir sans tarder.

Un exemple ? Le saku MOWI de saumon Teriyaki aux oignons confits, cuisiné au gingembre et au piment d’espelette. Un goût incroyable pour un repas de chef, que vous pouvez tester chez vous.

Mowi